12. Self-défense féminine

.

La Self défense au service des femmes, on entend développer des facultés telles que la confiance en soi, et la capacité à évaluer la dangerosité d’une situation. L’aptitude à conserver son sang froid est essentielle pour apprécier les évènements et se tenir prête à devoir se défendre.

Par définition, les agressions constituent des périodes de stress et d’angoisse intenses. C’est pourquoi l’auto défense au service des femmes permet de canaliser ces tensions. Pouvoir juger froidement une situation engendrera un jugement clair et préparera la victime à se défendre si nécessaire. Cette maîtrise de soi est un formidable avantage qui rendra moins fragile, moins vulnérable la personne agressée. Savoir quoi faire et comment le faire autorise la personne agressée à envisager la confrontation avec plus de sérénité.

Avant toutes choses, il faut bien comprendre que la Self défense au service des femmes est un moyen de désamorcer une situation tendue sans avoir recours aux moyens physiques. On parle dans ce cas d’auto défense verbale. La formation reçue sera dans de telles circonstances utile pour calmer les esprits et solutionner le différent. L’auto défense comme son nom l’indique permet de vous opposer à l’attaque d’un agresseur, jamais d’ engager les hostilités.

La prévention primaire.

La prévention primaire aidera à cerner une situation donnée, à établir les possibilités de résoudre pacifiquement le désaccord. Néanmoins, la personne agressée et formée aux techniques d’auto défense au service des femmes se sentira apte à se défendre si le dialogue est infructueux.

Cette méthode est particulièrement indiquée aux personnes ayant déjà eu à subir des agressions. Elle constituera une excellente thérapie en même temps qu’un moyen à s’opposer à des agresseurs potentiels dans le futur. Cette formation rendra à ces personnes la confiance qui leur manque et est une excellente substitution aux antidépresseurs et autres anxiolytiques.

Si le vocable «La Self défense au service des femmes» laisse penser inévitablement au contact physique, le cours propose des outils destinés à prévenir les dérives conduisant à des agressions tant physiques que sexuelles. La Self défense au féminin consiste à former des femmes à survivre à une agression et de pouvoir déstabiliser ou maîtriser l’agresseur. Les techniques verbales doivent toujours être utilisées en premier. Le recours à l’affrontement physique est le stade ultime, le dernier moyen de s’en sortir.

L’auto défense au service des femmes doit aider la personne à ébranler l’agresseur et le forcer à modifier son comportement. Souvent devant la résistance de sa victime et sa résolution à se défendre, l’agresseur s’enfuit.

L’insécurité est en croissance constante et les femmes en sont les premières victimes. Il devient donc nécessaire qu’elles puissent s’opposer à ces agressions avec de bonnes chances de s’en tirer. Le recours à des formations d’auto défense devient dans le contexte actuel quasiment indispensable


Presse: magazine Flair

Une journaliste de Flair a participé à une journée de formation en self défense. Elle m’a livré les principaux enseignements. Passionnant ! Hum, la zone sensible à viser chez l’agresseur n’est pas celle que je pensais…

La formation en self défense suivie par Flair commence par une mise en situation impressionnante : enfermée dans une pièce avec « the red man », la journaliste doit rejoindre une porte et sortir. Au préalable, on lui demande si elle accepte de se faire frapper, pousser, tirer les cheveux. En retour, elle peut mordre, frapper à sa guise, car l’agresseur porte une combinaison de protection. Une fois dans la pièce, ma collègue a une légère hésitation avant de prendre la fuite. Trop tard ! Elle se fait plaquer au sol et pseudo agresser en moins de deux.
Verdict: elle a commencé à crier bien trop tard, s’est défendue sans efficacité, aurait dû fuir sans hésiter tout au début.

Émission de télévision de la rtbf   » Sans chichi »

.

.

C’était le 25 novembre 2010, la journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes.

Au cours des 12 derniers mois, 14% des femmes ont été victimes de violences et moins d’1 sur 6 a déposé plainte à la police. La violence verbale et physique n’est jamais acceptable ! Alors, Si vous voyez ou …vivez au …quotidien des injures, des cris ou des coups, réagissez !

Site: http://igvm-iefh.belgium.be/
Numéro vert: écoute violence conjugale: 0800/30.030

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :